Envoyer à un ami  Imprimer la page (ouverture nouvelle fenêtre)  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte
Initiation à la VH
 

Paramètres et phénomènes routiers

 
 
La température de surface
La nature met en œuvre des processus thermiques d’échange d’énergie pour rétablir les écarts de température issus d’autres phénomènes physiques. L’écoulement de l’énergie s’opère toujours du chaud vers le froid. Entre l’atmosphère et la route plusieurs échanges d’énergie se produisent.
 
Les fondants routiers
Un fondant routier est un produit (naturel ou chimique) utilisé en service hivernal pour abaisser le point de congélation de l’eau ce qui permet de faire fondre la glace.
 
Les neiges routières
Les techniciens routiers ont pris l’habitude de classer la qualité de la neige en chute en fonction de son comportement sur la chaussée et sous le trafic. Ils distinguent trois types de neige routière...
 
Les verglas
Le verglas, résultat de la congélation de l’eau à la surface du revêtement, est le phénomène le plus redouté des automobilistes. Ses conditions d’apparition sont variées en fonction des mécanismes de refroidissement de la surface et d’apport d’eau sur la chaussée...
 
L’eau liquide à la surface
Hors précipitation, les mécanismes de mouillage de la surface de la chaussée sont liés à la variation de la température de surface...
 
Le contact pneu / revêtement
La qualité du contact d’un pneumatique sur une chaussée est liée :
- à la qualité propre du pneumatique ;
- à la texture superficielle du revêtement (qui se décompose en macrotexture et microtexture) ;
- à un élément d’interposition éventuel entre les deux (nature, eau, feuilles, glace et quantité) ;
- à la vitesse de déroulement du pneumatique sur le revêtement (vitesse absolue du véhicule, glissement du pneumatique).